© 2023 par EK. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr
  • Gris Tumblr Icône
  • Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle
  • Gris Pinterest Icône

Biographie

 

 

 

 

 

 

 

Après un Master 2 Recherches et Créations plastiques en 2010 à Toulouse, elle se dirige vers un doctorat en Littératures française, francophones et comparée et soutient en 2014 sa thèse à Bordeaux, prenant pour sujet les femmes artistes et auteures qui nous invitent à performer notre part charnelle et sauvage.

La même année, elle réalise Don’t pray for us, un court-métrage qui met en lumière la beauté des corps hors-normes tout en mettant l’esthétique du rituel chrétien de la transsubstantiation au centre du propos.

En 2015, elle réalise Pagan Variations, un long-métrage sur l’inconscient et le tarot de Marseille, pratique qu’elle commence à transmettre à travers l’enseignement, les conférences, stages et ateliers qu’elle met en place. Par la suite, elle part au Canada pour faire un post-doctorat à l’Institut de Recherches et d’Études Féministes de L’UQAM. En parallèle à sa recherche post-doctorale, elle apprend le tatouage à Montréal, dans le but de réaliser des rituels thérapeutiques à son retour en France.

Sa dernière création, Les seuls bijoux que peuvent porter les épouses de Jésus sont les épines (2018), est un travail pluridisciplinaire proposé comme un outil de guérison de l’âme et transposant la performance comme une cérémonie sacrée où le public est invité à participer. Ainsi, spirituel et politique se côtoient autour de l’avortement, de la fausse couche, de l’accouchement et des menstruations, tout en utilisant l’archétype christique en tant que métaphore d’amour et de pardon.

Aj Dirtystein artiste plasticienne et tarologue psychopraticienne.

Docteure des universités, ses créations prennent la forme de rituels mystiques où elle expérimente la « présence réelle » du Divin. Utilisant et interrogeant le sang comme médium spirituel, elle fait du corps humain – et particulièrement le corps féminin, un outil directement connecté au sacré. Pluridisciplinaire, elle réalise films, peintures, écrits, performances publiques et rituels thérapeutiques.